Bienvenue sur la page de l'

A.R.T.S.

Association Française des Arts et Techniques du son

 

association loi 1901,déclarée à la préfecture de Police de Paris le 17 mai 1994
 

A propos de cette bannière

L' ARTS a désormais son site, en préambule, voici ce que nous disait Attila Balaton, président de l'association en juin 1996 dans le premier bulletin.

" lorsque le petit groupe de "fondus" de l'audio que nous étions de longue date décida de passer à l'action et de créer, puis maintenant de développer, l'association ARTS, ce fut avec la conviction qu'une telle association était nécéssaire aux audiophiles et autres enthousiastes du son.

ARTS est la mise en commun de talents et de diverses ressouces, tant d'amateurs éclairés que de professionnels respectés, pour :

ARTS est donc le vecteur permettant à ceux qui le désirent de partager la passion du son, la recherche de la beauté et de l'intégrité à travers la technique et surtout partager l'émotion produite par une transcription musicale réussie.(....)

Ce bulletin est le premier pas en ce sens. J'espère que vous lui ferez bon accueil, l'aprécirez et nous ferez part de vos encouragements, critiques et suggestions."

 La page de ARTS n'a pas d' autre but. Il n'est pas question ici de faire partager l'ensemble des ressources de l'association, j' essaierais seulement de vous tenir informés de la vie de ARTS. Je remercie les membres qui m'ont apporté leur soutient et leur contribution. J' espère que vous serez encore nombreux à me faire part de vos projets et réalisations , ou tout simplement de vos reflexions .Je compte donc plus que jamais sur vous, chers amis de ARTS pour faire vivre cette page .Contactez-moi (le bouton en bas à gauche).

Franck

*Vous pouvez légitimement vous demander ce que vient faire cette bannière sur la page ARTS . La réponse est simple : cette page est construite grâce à des logiciels libres, souvent développés de manière associative par des programmeurs bénévoles.Ceux d'entre vous qui utilisent Open Office.org ou the Gimp par exemple, peuvent juger de leur qualité. Ces logiciels, comme tous les logiciels à l'heure actuelle en Europe sont protégés par le droit d'auteurs (comme la musique...). Rares sont les projets libres qui pourront se payer un coûteux brevet, ils se verront donc dans l'incapacité à se défendre face à leurs concurrents "industriels"...Et ce n'est qu'une des conséquences de cette proposition de loi, peut-être pas la plus grave ni la plus "liberticide"... Sachant que je m'adresse plus à des audiophiles qu'à des informaticiens, (ce que je ne suis pas non plus!) un petit exemple: Imaginez simplement que la RIAA, non contente d' imposer sa courbe de correction comme standard, vous ait obligé à utiliser son préampli-correcteur, interdisant tout autre schéma, et faisant à notre ami André Cocheteux et à la revue LED, un procès pour détournement de brevet...Impossible? Dans ce domaine précis, c'est vrai, la loi ne va pas aussi loin. Mais la proposition de loi sur les brevets logiciels va plus loin encore! Et comme l'avenir est aux supports numériques, nous sommes donc tous concernés. Pour plus d'informations voir le site de la FFII :  http://www.ffii.org